Syrah – Grenache

Difficile à cultiver le syrah est très exigeant quant à son terroir.
C’est la vigne qui nous demande le plus de soins et d’attention.
Le syrah ne supporte ni le trop chaud ni le trop froid.

Une maturation précose due à un excès de chaleur fait courir le risque de surmaturité. Heureusement pour nous à Monte do Alem, même si le raisin ne manque pas de soleil, la chaleur estival est rarement trop élevée et les écarts de température jour et nuit très intéressants, grâce à la proximité de l’océan.

Le Syrah a une résistance naturelle aux maladies mais craint
le vent. Il doit, dès lors, être bien palissé. Le Syrah fait de merveilleux assemblages et nous avons décidé de le mélanger au Grenache.

Si à Monte do Alem le Syrah exprime la force virile un rien austère, le grenache est là pour lui apporter de la légèreté et de la complexité. Après fermentation, le Syrah (60% ) et le Grenache (40%) passent ensemble une période assez longue en cuve
et un court séjour dans le bois déjà utilisé. Le Grenache toujours plus heureux en bonne compagnie que seul est un compagnon inséparable du Syrah.

Notre Syrah-Grenache 2010, déjà très prometteur, présente un nez finement fumé, des odeurs d’amandes grillées et d’olives noires, des notes de rose séchée, de loukoum et de fraise. Même si le bois de la barrique est encore très présent la finale se fait sur des fruits rouges.

Que manger sur notre Syrah-Grenache ?

Dinde, pintade, poulet, viandes au barbecue, de même que poivrons, aubergines, et calamars farcis. Mais aussi le faisan,
le canard et la cuisine épicée, sur laquelle les tanins sont sans effets.